Impôts

Impôts :

En règle générale, toute personne qui réside et travaille en Allemagne est soumise à l'impôt sur le revenu. Dans ce cas, vous trouverez ici ce à quoi vous êtes assujetti.




1. Obligation fiscale

Vous devez payer des impôts sur vos revenus en Allemagne si

  • vous avez une résidence en Allemagne ou
  • si vous séjournez habituellement en Allemagne pendant plus de six mois (183 jours) dans une année civile.

L'obligation fiscale concerne la totalité de vos revenus. Il s'agit de revenus provenant de différents types de revenus (par exemple, salaires, pensions et revenus locatifs). Cela concerne également les revenus que vous gagnez en Allemagne et à l'étranger (revenu mondial).

Si vous êtes un salarié, vos revenus seront principalement constitués de salaires. L'impôt sur le revenu est automatiquement déduit de votre salaire. En outre, un supplément de solidarité et, si vous êtes membre d'une communauté religieuse qui prélève un impôt d'église, l'impôt d'église sont déduits. Votre employeur transfère ces montants directement au bureau des impôts compétent. L'employeur paie également vos cotisations aux régimes légaux d'assurance sociale (assurance chômage, santé, soins infirmiers, retraite et accidents). Vous pouvez savoir combien est déduit de votre salaire chaque mois à partir de votre bulletin de salaire, que vous recevez de votre employeur.

Attention : Si vous avez souscrit une assurance privée, par exemple une assurance maladie privée, vous devez payer vous-même les primes de ces assurances.

2. Montant de l’impôt sur le revenu

Lemontant de l'impôt sur le revenu dépend du montant de vos revenus annuels. Il s'agit de tous vos revenus pour l'année civile moins certains montants qui sont exonérés d'impôts. Il existe un abattement fiscal de basesur lequel vous ne payez pas d'impôt. En 2021, il sera de 9 744 € pour les célibataires et de 19 488 € pour les personnes mariées et les concubins. En outre, une somme forfaitaire non imposable de 1000 euros par an s'applique aux employés. Si vos revenus annuels dépassent ce montant ou d'autres montants non imposables, vous devrez payer l'impôt sur le revenu sur le montant excédentaire. Le taux d'imposition commence à 14 % et augmente avec des revenus plus élevés. Le taux d’imposition maximal est de 45 %.

Si vous recevez de votre banque en Allemagnedes revenus provenant d'investissements, par exemple des intérêts, des impôts seront également prélevés sur ces revenus. Ceux-ci sont conservés directement par la banque et transférés au service des impôts en tant que retenue à la source sur les revenus financiers. Un taux d'imposition uniforme de 25 % s'applique à la retenue à la source finale.

Attention : Si vos intérêts ne dépassent pas 801 € (ou 1 602 € pour les conjoints et partenaires enregistrés évalués ensemble), vous n'avez pas à payer d'impôt sur ceux-ci. N'oubliez pas de demander à votre banque une exonération d'impôt (demande d'exonération).

Les familles et les parents isolés bénéficient de certains avantages fiscaux. Ces avantages seront déjà pris en compte dans les déductions mensuelles en les classant dans la classe d'imposition appropriée.

Vous pouvez déterminer votre charge fiscale prévue avec le calculateur de l'impôt sur les salaires et le revenu du ministère fédéral des Finances.

3. Déclaration d'impôt sur le revenu

Pour déterminer votre revenu imposable, sur lequel vous devrez finalement payer des impôts sur le revenu, le service des impôts a besoin de plusieurs étapes. Tout d'abord, il se fait une idée de vos revenus et vérifie quels revenus vous avez eus en plus. Cela signifie : Ce n'est pas seulement votre salaire en tant qu'employé qui est important, mais aussi d'autres revenus, par exemple ceux du capital ou de la location et de l'affermage. On en déduit les éventuels frais professionnels et abattements pour obtenir un montant total de vos revenus. Ensuite, le service des impôts déduit encore de vos revenus vos dépenses supplémentaires, vos charges exceptionnelles et d'autres coûts que vous avez saisis dans votre déclaration d'impôt sur le revenu. Si vous avez des enfants, vous bénéficiez en outre d'un abattement fiscal pour enfants. Celui-ci est également pris en compte sur le plan fiscal. Ce n'est qu'ensuite que votre revenu réel, sur lequel vous devez payer des impôts, est déterminé.

Attention : Dans certains cas, vous êtes obligé de remplir une déclaration d'impôt, par exemple si vous avez d'autres revenus en plus de votre salaire, si vous recevez des allocations de chômage, de maladie ou de chômage partiel, si vous avez plusieurs emplois ou si vous avez certaines combinaisons de classes d'impôt. Vous devez ensuite soumettre votre déclaration d'impôt au plus tard le 31 juillet de l'année civile suivante. Vous devrez peut-être payer des impôts.

Si vous n'êtes pas tenu de faire une déclaration d'impôt, vous disposez de 4 ans pour le faire volontairement. Il vaut la peine de faire une demande pour récupérer les impôts payés en trop.

La meilleure façon de déclarer vos impôts est de le faire en ligne, via le portail Internet Elster. Il est nécessaire de s’inscrire pour utiliser Elster. Vous pouvez également remplir la déclaration d'impôt sous forme de formulaire. Dans les deux cas, vous devez envoyer votre déclaration d'impôt au service des impôts du district dans lequel vous résidez. Pour les questions générales concernant les déclarations de revenus, votre service des impôts propose des heures de consultation régulières, sur place ou par téléphone.

Si vous avez besoin d'une aide supplémentaire pour remplir votre déclaration de revenus, vous pouvez contacter un conseiller fiscal ou un avocat. Ces services engendrent des frais. Les associations d'assistance en matière d'impôt sur le revenu peuvent également apporter leur aide pour les questions fiscales. Il s'agit d'un dispositif d'auto-assistance par les employés pour les employés et il est généralement moins coûteux que les conseils de conseillers fiscaux ou d'avocats.

Il peut être utile, en particulier pour les citoyens et citoyennes de l'Union qui ont de faibles connaissances en allemand, d'utiliser un programme fiscal qui est également proposé en langue étrangère. Actuellement, peu de programmes proposent une telle offre. Le logiciel est payant, c'est-à-dire qu'il faut payer entre 13 et 40 euros pour télécharger le logiciel. Pour de plus amples informations sur différents logiciels, consultez cette page. Il est possible de trouver d'autres fournisseurs de logiciels via Internet.

SteuerGo est le seul programme proposé en plusieurs langues (bosniaque, anglais, croate, polonais, roumain, serbe, russe).
Cette liste n'est pas exhaustive. L'utilisation du logiciel relève de la responsabilité personnelle des utilisateurs/trices.